droitsdelhomme

Droits de l'homme

Les droits humains de nos employés sont respectés à travers nos opérations internationales, dans le contexte de leurs communautés et dans le cadre des relations avec nos clients. Nous nous engageons à mener nos opérations en accord avec les normes internationales de respect des droits de l'homme.

  1. Accueil
  2. Durabilité
  3. Droits de l'homme et développement
    du personnel
  4. Droits de l'homme

Contact

Contactez-nous

Siège mondial d'Ecolab
Bureau du développement durable de l'entreprise
1 Ecolab Place
St. Paul, MN 55102

Soumettez vos commentaires et suggestions avec le formulaire et notre équipe de développement durable de l'entreprise, basée à St. Paul, vous prêtera assistance.

Respect des droits de l'homme

Notre politique relative aux droits de l'homme

En tant que société internationale, Ecolab s'engage à investir dans le bien-être des personnes et des communautés à travers la planète.

Les droits humains de nos employés sont respectés à travers nos opérations internationales et nous nous engageons à respecter les règles internationales des droits de l'homme tels qu'ils sont définis par le Pacte mondial des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l'homme. Nous aspirons à créer un environnement professionnel ouvert à tous et prônant le respect, un environnement dans lequel les employés reconnaissent et respectent la valeur et la dignité de chacun.

Comme le mentionne notre Code de conduite, toute attitude remettant en cause la valeur et la dignité de nos employés est contraire à nos valeurs et ne peut exister dans notre culture d'entreprise. Nous nous engageons aussi à afficher notre respect envers les personnes et les cultures des pays dans lesquels nous menons nos activités.

En savoir plus sur l'engagement d'Ecolab vis-à-vis du Pacte mondial des Nations Unies.
 
Déclarations de respect des droits de l'homme

La politique d'Ecolab prévoit la divulgation d'informations relatives au non-respect des droits de l'homme, notamment en ce qui concerne le travail des enfants, le non-respect des droits des femmes ou des minorités, ou d'autres questions liées aux droits de l'homme tels qu'ils sont définis par l'EEOC. Aucune organisation gouvernementale n'a condamné notre entreprise à une amende pour des faits allant à l'encontre des droits de l'homme au cours des cinq dernières années.
 
Chaîne logistique

Nos normes éthiques constituent le fondement des principes généraux de notre chaîne d'approvisionnement, qui imposent à nos fournisseurs directs la protection de la santé, de la sécurité et des droits humains de leurs représentants. Nous n'établirons aucune relation commerciale avec des fournisseurs n'adhérant pas aux principes fondamentaux régissant le respect de la dignité humaine et le traitement juste et équitable des travailleurs.

Les fournisseurs doivent répondre à nos exigences de principes en matière de travail forcé, de travail des enfants, de santé et de sécurité sur le lieu de travail, de rémunération équitable, de harcèlement, de diversité et d'éthique, et d'environnement. Nous exigeons de nos fournisseurs qu'ils identifient les problèmes et agissent rapidement face à toute condition ou pratique inacceptable dans le cadre de leurs activités.

Nous établissons nos exigences envers nos fournisseurs en fonction des normes internationales, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies, la Convention des Nations Unies sur les droits des enfants et les conventions de l'Organisation internationale du travail, en particulier ses principes et droits fondamentaux au travail.

1. Vérification. Afin d'évaluer et de faire face aux risques de trafic d'êtres humains et d'esclavage dans ses chaînes d'approvisionnement, Ecolab a développé une évaluation éthique détaillée des fournisseurs, que ses principaux fournisseurs doivent remplir afin d'établir leur conformité avec les exigences d'approvisionnement éthique d'Ecolab. Ecolab a demandé à ses principaux fournisseurs dans les domaines de la chimie, des emballages, des équipements et de la fabrication contractuelle de remplir l'évaluation, et nous continuons d'étendre et de cibler les fournisseurs pour qu'ils se prêtent à cette évaluation. Les fournisseurs sont interrogés non seulement sur leurs politiques mais aussi sur les pratiques de gestion et sur les performances spécifiques en lien avec la protection des droits humains des employés et la prévention et l'élimination du trafic et de l'esclavage. Ecolab ne réalise pas pour l'instant d'audits chez les fournisseurs pour contrôler l'absence de trafic humain et d'esclavage à travers les chaînes d'approvisionnement, mais envisage la possibilité de développer son programme d'évaluation existant afin de vérifier la conformité relative aux normes portant sur le trafic humain et l'esclavage.
2. Certification. Ecolab exige que tous ses fournisseurs respectent les réglementations gouvernementales en vigueur, ainsi que ses propres politiques et procédures. Nous avons intégré une demande de certification obligatoire à cet effet dans notre évaluation éthique des fournisseurs en 2012.
3. Responsabilité. Les employés d'Ecolab sont chargés de garantir le respect de nos normes en matière d'esclavage et de trafic humain, telles qu'elles sont définies par le Code de conduite d'Ecolab. Le Code de conduite exige que les salariés et les sous-traitants s'engagent dans le choix de sources d'approvisionnement éthiques. Il stipule également que le respect des réglementations gouvernementales en vigueur ainsi que des politiques et procédures de l'entreprise est attendu de la part de tous les fournisseurs, agents et consultants d'Ecolab.
4. Formation. Ecolab propose une formation aux employés de la chaîne d'approvisionnement et du service achats, ainsi qu'aux fournisseurs, concernant nos politiques et procédures dans le domaine de l'approvisionnement éthique.
 
Conformité relative aux principes des droits de l'homme à l'échelle mondiale

Ecolab soutient les efforts des organisations de défense des droits de l'homme pour mettre fin aux violences et aux atrocités en Afrique Centrale (République Démocratique du Congo (RdC) et neuf pays adjacents : République du Congo, République Centrafricaine, Sud-Soudan, Zambie, Angola, Tanzanie, Burundi, Rwanda et Ouganda). Pour en savoir plus, veuillez lire la déclaration d'Ecolab relative à la politique sur les minerais des zones de conflit.

Ecolab ne dispose pas d'usines certifiées SA8000. Cependant, conformément à sa politique sur les droits de l'homme et d'autres programmes associés, Ecolab agit en conformité avec les politiques et procédures mises en avant par la norme SA8000, visant à protéger les droits humains fondamentaux des travailleurs.

Ecolab n'a pour l'instant aucun lien formel avec un organisme faisant valoir les principes de Sullivan. Au titre d'entreprise présente en Afrique du Sud, nous soutenons et partageons ces principes. Nous adhérons également à la législation sur la discrimination positive et le Black Economic Empowerment en Afrique du Sud, qui vise à faire respecter les principes de Sullivan.

Ecolab en tant que fournisseur

Ecolab respecte toutes les lois et réglementations locales et nationales concernant l'âge minimal de recrutement dans l'ensemble de ses sites. Ecolab ne dispose pas de programme d'engagement auprès des populations indigènes car la portée de ses opérations ne requiert ni n'affecte des populations indigènes.

Ecolab participe au SEDEX (Supplier Ethical Data Exchange), une association à but non lucratif visant à favoriser des pratiques commerciales éthiques et responsables tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Il s'agit d'une plateforme sur Internet permettant de partager des informations et des résultats d'audit à partir de quatre catégories : (1) droit du travail ; (2) santé et sécurité ; (3) environnement ; et (4) intégrité commerciale. En tant que membre, Ecolab s'engage à mener des audits annuels et à partager les résultats avec SEDEX.

Le vice-président du service des ressources humaines est responsable de la mise en œuvre de cette politique.