1. Accueil
  2. 5 mesures concrètes pour protéger votre lieu de travail contre la coronavirus

5 mesures concrètes pour protéger votre lieu de travail contre la coronavirus

Cleaning Workplace | Ecolab

En tant que professionnel de la santé et de la sécurité alimentaire, je sais à quel point les protocoles d'hygiène sur le lieu de travail sont souvent plus faciles à rédiger qu'à suivre. Malgré des règles clairement indiquées, j'ai vu des employés de la restauration se laver les mains un peu trop vite dans les toilettes, ou ne pas les laver du tout. C'est humain et dans la vie, cela se produit un peu partout.

Une étude de 2018 du département américain de l'Agriculture a montré que 97 % des gens ne se lavent pas les mains correctement. La plupart des gens ne se les lavent pas pendant les 20 secondes nécessaires ou ne les sèchent pas avec une serviette propre. Une autre étude publiée récemment dans le Journal of Acute Care and Physical Therapy montre que même dans les hôpitaux, l'hygiène des mains des visiteurs laisse beaucoup à désirer. On pourrait penser que les personnes qui se rendent dans un bâtiment rempli de malades prendraient des précautions supplémentaires pour éviter d'avoir des germes sur les mains, mais c'est souvent le contraire qui est vrai. Les taux d'hygiène des mains varient énormément, de 0,5 à 11 % à l'entrée principale de l'hôpital, de 9 à 35 % dans les services généraux et chirurgicaux et 7 à 94 % dans les services de soins intensifs.

Ces écarts dans les comportements donnent matière à réflexion dans le contexte actuel de coronavirus (ou COVID-19). Si autant de gens ont du mal à respecter une hygiène des mains de base en temps normal, comment peut-on les aider à être plus rigoureux face au risque de pandémie ?

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des mesures pratiques et gérables que vous pouvez prendre pour renforcer considérablement le respect de l'hygiène sur le lieu de travail. C'est le moment ou jamais d'adopter un nouvel état d'esprit en matière de prévention des maladies infectieuses. Mettez en place ces mesures sur votre lieu de travail dès que possible, pas seulement pour vous protéger contre l'épidémie actuelle et aider à y mettre fin, mais aussi pour être prêt à faire face aux futures épidémies.

Même si nous ne connaissons pas encore toute l'amplitude de l'impact du coronavirus, nous savons que la situation à laquelle nous sommes confrontés est grave. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré qu'il s'agit d'une pandémie. Dans le monde, plus de 100 000 cas ont été confirmés et plus de 4 000 décès sont à déplorer. De nombreux pays ont mis en place des quarantaines, fermé les écoles et annulé des événements. L'impact économique risque d'être très élevé. Nous devons tous agir de façon responsable et aider à éviter une propagation plus importante du virus.

Chez Ecolab, nous avons une expérience approfondie de ces défis. En 2019, nous avons aidé nos clients à nettoyer 15 millions de chambres d’hôpital et plus d’un milliard de chambres d’hôtel. Tous les jours, nous recueillons des données sur 1,3 millions d’interactions concernant l’hygiène des mains dans des hôpitaux du monde entier. Une étude menée dans cinq hôpitaux américains a montré qu’après deux ans, notre nouveau programme d’hygiène des mains a fait augmenter les taux de conformité jusqu'à 86 à 90 % et diminuer les taux de maladies nosocomiales de 29 %. En comparaison, le CDC estime que le respect des normes d’hygiène des mains dans les hôpitaux tourne autour de 40 % en moyenne. Notre approche consiste à observer de près la situation, trouver les points où les protocoles ne sont pas respectés, développer des solutions et en assurer le suivi pour une amélioration continue.

Quel que soit votre secteur d’activité, en suivant les mêmes principes et en prenant des mesures simples et pleines de bon sens, vous pouvez améliorer significativement les protocoles de prévention des infections dans vos bureaux et locaux et aider à protéger votre personnel et la population en général. Découvrez comment :

 1. Informez votre personnel
Aujourd'hui, tout le monde est sur les réseaux sociaux et bombardé en permanence par des informations correctes et d'autres fausses sur le coronavirus. Beaucoup de gens sont confus ou doutent de ce qu'ils entendent. Donnez-vous comme mission de fournir des informations correctes.

Pour bien informer votre personnel, vous devez être bien informé vous-même. La page web sur le coronavirus d'Ecolab constitue un bon point de départ. Consultez aussi régulièrement les communications du CDC (Centers for Disease Control and Prevention), de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de vos autorités sanitaires locales.

2. Étudiez vos points faibles et concevez un plan
Créez une équipe de prévention des infections. Chargez-la d'observer soigneusement l'environnement de travail, de trouver des zones de risque potentiel et d'imaginer un plan pour y répondre.

Certaines solutions sont évidentes. Il faut bien entendu désinfecter les surfaces fréquemment touchées comme les poignées de porte, les boutons d'ascenseur et les interrupteurs, ou fournir des lingettes désinfectantes et installer des stations pour la désinfection des mains. Mais il y a beaucoup d'autres aspects à prendre en compte. Si la majorité de votre personnel utilise des transports publics bondés, par exemple, vous feriez sans doute bien de veiller encore plus à la propreté des portes extérieures et de placer des distributeurs de gel hydroalcoolique pour les mains aux entrées.

Vous devriez également repenser vos politiques et pratiques de RH. Les employés peuvent-ils télétravailler si nécessaire et disposent-ils de la technologie pour cela ? Votre personnel ose-t-il prendre des jours de congé maladie ?

Les problèmes seront différents pour chaque bureau et chaque site. Vous découvrirez peut-être que vous avez déjà des résultats tout à fait positifs. Mais notre expérience des environnements difficiles nous a enseigné que tout commence par un examen attentif et méthodique des protocoles existants. Vous ne pouvez pas trouver les problèmes, et encore moins les régler, si vous ne les recherchez pas.

3. Formez votre personnel.
Les notions de base pour éviter les infections virales sont plutôt simples : il faut se laver les mains soigneusement et régulièrement. Couvrez-vous la bouche lorsque vous toussez ou éternuez. Nettoyez et désinfectez régulièrement les surfaces fréquemment touchées. Restez chez vous si vous êtes malade. Ces consignes sont simples, mais nous savons que les gens ne les suivent pas suffisamment. Assurez-vous que nos employés sachent comment respecter les consignes d'hygiène dans leurs activités quotidiennes en leur faisant suivre des formations.

Désignez des membres de votre équipe de prévention des infections pour qu'ils enseignent à leurs collègues les procédures apropriées. Le protocole correct de lavage des mains, par exemple, est simple à apprendre. Vous trouverez ici une vidéo d'Ecolab sur le sujet. Réunir votre personnel pour une formation créera aussi un sentiment d'urgence et d'engagement partagé.

4 Évaluez à nouveau et améliorez ce qui peut l'être.
Rien n est parfait, et encore moins dès le premier essai. C'est pour cela que vous devriez demander à vos employés, à commencer par votre équipe de prévention des infections, de surveiller de près la conformité aux consignes. Y a-t-il des normes qui ne sont clairement pas respectées ? Avez-vous oublié certains points ? Votre plan fonctionne-t-il ? Ceci vous permettra de répondre aux problèmes au fur et à mesure et de réaliser des améliorations régulières

5. Soyez prêt à faire face aux imprévus
Comme cela a été fait en Chine, en Corée du Sud ou en Italie, vous pourriez être obligé de fermer pendant un certain temps et de demander à vos employés de télétravailler. Avez-vous un plan pour assurer la continuité de vos activités ? Savez-vous quoi faire si un membre du personnel ou un proche d'un membre présente des symptômes du COVID-19 ? Si cela se produisait, sauriez-vous comment désinfecter les espaces de travail concernés ? Avez-vous un protocole en place pour la réouverture de votre lieu de travail après une quarantaine potentielle ? Il est possible que vous n'ayez pas besoin de ces protocoles, mais mieux vaut prévoir toute éventualité que se laisser surprendre.

Pour l'instant, nous savons que le coronavirus présente un risque sanitaire mondial grave, mais personne ne sait à quel point l'épidémie va se répandre et comment cela va affecter nos lieux de travail, familles, espaces de vie en société et le monde en général.

Mais nous savons que ce n'est pas la dernière fois qu'une épidémie suscite une inquiétude générale, et qu'il y a des mesures que nous pouvons prendre dès maintenant pour aider à arrêter la transmission des maladies. La situation actuelle offre une incitation puissante à changer nos mentalités. Nous devons tous tirer des enseignements de l'épidémie actuelle. Prenons toutes les mesures possibles pour nous protéger aujourd'hui, sachant que les protocoles que nous mettons en place à présent nous aideront aussi à l'avenir.

Ruth Petran, Ph.D., CFS est scientifique principale des services de sécurité alimentaire et santé publique d'Ecolab

 

 

 

Partager

À propose de l'auteur

Ruth Petran

Ruth Petran

Vice-présidente, Recherche, développement et ingénierie, Sécurité alimentaire et santé publique

Ruth Petran propose une expertise technique et des services de conseil pour les questions de sécurité alimentaire et de santé publique des clients internes et externes en identifiant les tendances émergentes de la sécurité alimentaire et les nouvelles stratégies de contrôle.

Articles connexes